• cheval qui déambule
    Prendre soin de sa santé

    Mon cheval tourne en rond

    Le cheval, comme tous les animaux domestiques, peut présenter des stéréotypies, des « tics ». Ces stéréotypies reflètent un mal être chez l’animal : les effectuer lui permet de s’apaiser (de la même manière qu’un humain peut « gigoter » sur sa chaise avant un examen ou un entretien important) par la libération d’hormones apaisantes. Il en existe de plusieurs types : les plus connues sont les stéréotypies orales et locomotrices. Les stéréotypies locomotrices en bref Les stéréotypies locomotrices chez le cheval sont le tic à l’ours, la déambulation et l’arpentage. Le tic à l’ours consiste à se balancer inlassablement d’un antérieur sur l’autre. La déambulation et l’arpentage consistent à décrire à répétition un même tracé…

  • Pansage de cheval
    Communiquer avec lui

    Ne négligeons plus l’importance du pansage !

    Nous en parlions ici, il est important de créer un contexte positif si l’on souhaite développer une relation harmonieuse et heureuse pour chacun des membres du couple humain-équin. Le pansage est un moment, qui peut être quotidien pour certains, où il est très facile d’être à l’écoute du cheval et de lui apporter du confort, ou au contraire des désagréments plus ou moins importants. Dans un cas comme dans l’autre, le déroulé du pansage aura des répercussions sur la relation humain-cheval. Les faits Une étude a été menée afin de comprendre l’importance du rôle du pansage pour les cavaliers, et le ressenti des chevaux. Les faits sont assez éloquents : 5%…

  • anthropomorphisme
    Découvrir son intelligence

    Qu’est ce que l’anthropomorphisme et en quoi est-ce un problème ?

    Quelques définitions pour commencer… L’anthropomorphisme C’est une attitude humaine qui consiste à attribuer à un animal des réflexions ou comportements humains (entre autres), ce qui est problématique voire grave quand cette interprétation abusive est faite aux dépends de l’animal, et impacte négativement son bien-être. La différence entre comportement indésirable et trouble du comportement : Un comportement indésirable est un comportement normal, fonctionnel du cheval, un composant naturel de son éthogramme (= la liste de ses comportements naturels, « de base »), qui n’est pas souhaité par son propriétaire ou son cavalier. Il faut le dissocier d’un trouble du comportement qui, quant à lui, est un comportement anormal du cheval au vu de son…

  • thermorégulation et chaleur
    Prendre soin de sa santé

    Thermorégulation et chaleur

    L’été arrive…et avec lui la chaleur, source au mieux de désagréments au pire de grave soucis de santé pour les animaux, incluant les chevaux. Après avoir vu la thermorégulation dans le cadre de la résistance au froid, qu’en est-il de la résistance à la chaleur pour les chevaux (à laquelle nous sommes davantage confrontés dans le sud !) ? Comment les aider au mieux avant et pendant les périodes de chaleur? Pour réguler sa température lorsque les températures augmentent, le cheval dispose des moyens suivants : La transpiration, La dilatation des vaisseaux sanguins sous la peau, La respiration. Afin d’aider le cheval à mieux traverser les épisodes de chaleur, différentes mesures peuvent être…

  • cheval agressif
    Prendre soin de sa santé

    Mon cheval est asocial…?

    Le cheval est un animal grégaire et social qui a besoin de relations avec ses congénères. La vie en groupe, auprès de congénères appréciés, est essentielle au bien-être des chevaux, et la communication au sein du groupe est complexe. Cependant certains d’entre eux présentent des troubles du comportement dans la cohabitation avec leurs congénères. Les relations conflictuelles peuvent être dues à une structuration de l’espace non adaptée. La première intention sera donc de vérifier que l’espace dans lequel les chevaux cohabitent répond à leurs besoins et que l’espace est suffisant, que l’alimentation n’est pas source de conflit par son manque de disponibilité ou de répartition dans l’espace, que chacun peut…

  • cheval qui galope
    Comprendre ses émotions

    Un contexte propice à une belle relation avec son cheval

    Plusieurs composantes peuvent permettre d’établir une relation positive avec son partenaire équin. Le fait de favoriser les émotions positives dans la relation, et donc d’éviter au maximum les expériences aversives, et lui donner la possibilité de faire des choix, en font partie. Favoriser les émotions positives Une bonne relation se construit au quotidien, sur la base d’interactions positives. De fait il est important de les favoriser au maximum, et de compenser les interactions négatives inévitables (vermifuges, vaccins) par des interactions positives (distribution de nourriture, grattage aux endroits appréciés…) Au pansage par exemple, un ressenti émotionnel négatif très fort peut être observé : menaces, contractions. Il est important d’être attentif à son…

  • femme et cheval au coucher de soleil
    Communiquer avec lui

    Et l’apprentissage de l’humain dans tout ça ?

    Tout au long de sa vie, le cheval va apprendre à connaître l’être humain grâce ou à cause des interactions qu’il aura avec lui. Les interactions (amicales ou agressives) avec les personnes qui s’occupent du cheval sont généralisées aux personnes inconnues, donnant ainsi un bon indicateur de la perception de l’humain par le cheval. Cette succession d’interactions (avec une connotation globale positive ou négative), cumulée à ses conditions de vie et à son état physiologique, entraînera une potentielle recherche du contact de l’humain ou au contraire une fuite et/ou une agressivité. L’humain : des compétences à acquérir Si l’humain fournit au cheval captif des ressources dont il n’est pas assuré de…

  • Prendre soin de sa santé

    Pourquoi vous ne devriez pas utiliser de collier anti-tic sur votre cheval

    Le collier anti-tic est préconisé par ses distributeurs afin d’empêcher le cheval de réaliser les stéréotypies orales suivantes : le tic à l’appui et le tic à l’air. Un cheval qui tique à l’appui pose ses incisives sur un support et fait entrer de l’air dans son œsophage en contractant les muscles pharyngiens et de l’encolure. Il peut émettre un bruit rauque qui ressemble à un rot. Un cheval qui tique à l’air réalise la même chaine comportementale mais sans prendre appui sur un support. Pourquoi le cheval tique? Les facteurs prédisposants à ces deux tics sont d’une part les conditions de vie (alimentation, logement, contacts sociaux, stimulations inadaptés) et de…

  • cheval qu secoue la tête
    Prendre soin de sa santé

    L’encensement ou headshaking chez le cheval

    L’encensement chez le cheval correspond à un secouement violent, rythmé et intensif de sa tête, parfois associé à des éboulements et le frottement du nez sur diverses surfaces, sans stimulus extérieur apparent. Il faut bien sûr le différencier (en terme de fréquence) d’un comportement normal du cheval, exprimé lors d’épisodes de frustration ou destiné à chasser des insectes. Causes possibles L’encensement est un trouble symptomatique d’un problème sous-jacent, de plus c’est le résultat d’un problème multifactoriel, les causes sont donc potentiellement difficiles à examiner :  58 maladies, oculaires, auriculaires, digestives, respiratoires, sinusales, ostéo-squelettiques, nerveuses, peuvent être à l’origine de ce syndrome (ou aucune cause trouvée, auquel cas il s’agira d’un encensement…

  • oeil de cheval
    Découvrir son intelligence

    Le cheval : bête ou intelligent ?

    Il nous arrive de catégoriser les animaux en fonction de leur intelligence (inférieure à la nôtre, cela va de soi), l’intelligence du cheval alimente parfois des conversations enflammées au sein des écuries…Mais qu’est-ce que l’intelligence exactement ? Le cheval en est-il doté ? Une question pas si évidente L’intelligence peut être définie comme la « capacité à répondre avec flexibilité aux situations nouvelles ou complexes ». Par exemple, un humain perdu en plein New York, est capable de trouver facilement le fast food le plus proche (surtout s’il a un smartphone), ce qu’une fourmi ne peut assurément pas faire : l’humain est plus intelligent que la fourmi. Autre exemple, un humain est perdu au milieu…