cheval qui mange des herbes hautes
Satisfaire ses besoins

Les bases de la nutrition équine

L’alimentation de nos chevaux est une composante forte de leur bonne santé et de leur équilibre psychologique. Hormis les chevaux élevés sur de grandes pâtures, l’alimentation de nos chevaux dépend exclusivement de nos choix…mais quels sont les éléments essentiels de la nutrition équine ?

A l’état naturel, les chevaux mangent 15 à 18 heures par jour, plusieurs petits repas fractionnés tout au long de la journée. Ils choisissent une alimentation variée (50 types de plantes par jour !), riche en fibre et pauvre en énergie, qu’ils mangent tête basse.

 

Durée de la prise alimentaire

Le système digestif du cheval est conçu pour manger quasiment en continu : au bout de 2-3 heures sans manger, son estomac est vide, et au bout d’une heure l’estomac vide, il est en situation d’inconfort et/ou de douleur ! Ses dents sont conçues pour être usées par la mastication quasi-continue des fibres.

  • Pour leur bien-être il est donc impératif de donner accès à nos chevaux à des fibres au moins 12 heures par jour.

 

Fibres et diversité

La plupart des chevaux domestiques ont à leur disposition une alimentation non variée, composée de granulés et/ou de foin (généralement un seul type). Pour améliorer l’alimentation de nos chevaux :

  • Distribuer différents types de foins,
  • Augmenter la ration de foin au maximum,
  • Diminuer les granulés (pauvres en fibres et riches en énergie) au maximum,

…respectera mieux leurs besoins alimentaires naturels.

 

Posture

Les chevaux doivent pouvoir manger tête en bas, si ce n’est pas le cas ils sont exposés à des conséquences négatives sur leurs systèmes vertébraux et respiratoires.

  • Faire en sorte de placer les mangeoires, râteliers…au plus près du sol (idem pour les abreuvoirs !) améliore la prise alimentaire des chevaux.

 

Si ces trois critères sont respectés (durée, fibres, posture), le contexte est optimal! Mais ce n’est pas toujours facile en fonction du contexte dans lequel le cheval se trouve : il reste possible d’apporter quelques améliorations assez simples aux systèmes actuels!

 

Une alimentation adaptée (qualité, quantité) contribue efficacement au bien-être du cheval!
Et vous, que donnez-vous à manger à vos chevaux, comment, quand ?

 


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *