EXPLICATIONS SUR LES SOINS

Analyse de l’impact de mes massages sur une jument gériatrique (obliques internes)

Retrouvez ici le précédent article au sujet des temps de lever de ses membres : https://www.afleurdecrins.com/analyse-impact-massages-jument-geriatrique/

Mon mémoire de fin d’étude a consisté à analyser l’impact de mes massages sur une jument gériatrique que j’ai pris en charge pendant 4 mois…un autre extrait de mon analyse:

Le cas

Rappel : la jument est atteinte d’une arthrose sévère au postérieur droit depuis 12 ans (diagnostic vétérinaire). L’appui sur ce postérieur droit étant douloureux, elle a modifié son schéma corporel pour ne pas le solliciter, autrement dit elle ne met que très peu voire pas de poids sur ce postérieur droit (il est très souvent « en l’air » c’est-à-dire levé ou au repos),

  • En conséquence elle présente une forte contraction de son muscle Oblique Interne Gauche (muscle qui lui permet de soulager le poids mis sur son postérieur droit). Elle a de très fortes tensions sur ce muscle, qui est sur-sollicité, et qui semble douloureux au toucher.

Objectif

Mon objectif était de voir si le schéma corporel de la jument s’améliorait au fil de nos séances (et donc si les séances amélioraient son confort). J’ai mesuré plusieurs choses pour répondre à cette problématique.

Pour le cas de son Oblique Interne Gauche (OIG) : j’ai filmé la jument lors de nos séances, et j’ai reporté sur des graphiques sa manière de se tenir.

C’est ce que vous voyez dans ce premier graphique:

  • à gauche les secondes pendant lesquelles le muscle OIG est contracté,
  • en bas les numéros de séances (elles n’y sont pas toutes car ici on parle de son schéma corporel en situation « de repos » (debout), mais j’ai fait la même chose en situation « d’alimentation», selon ce qu’elle faisait quand j’arrivais).

Les courbes représentent :

  • en violet : les contractions de son muscle OIG,
  • en pointillés violet : c’est une courbe de tendance qui permet de mieux se représenter l’évolution générale des contractions,
  • en jaune : les secondes pendant lesquelles son postérieur droit était levé (les 2 sont liés)

Sur le même concept, voici un second graphique, sur le nombre de fois (= la fréquence) où elle a contracté son muscle OIG :

  • à gauche le nombre de fois pendant lesquelles le muscle OIG est contracté,
  • en bas les numéros de séances.

Les courbes représentent :

  • en violet les contractions de son muscle OIG,
  • en pointillés violet une courbe de tendance qui permet de mieux se représenter l’évolution générale des contractions.

Résultats

Vous l’aurez compris, ce qu’on peut voir c’est qu’au fil des séances, elle contracte de moins en moins longtemps son muscle Oblique Interne Gauche, mais aussi de moins en moins souvent.

On peut voir aussi de manière visuelle (et plus ludique !) sur les photos que la contraction est également moins forte.

En conclusion, j’ai donc estimé que ma prise en charge avait un impact positif sur son bien-être car son schéma corporel était amélioré : elle contractait moins longtemps, et moins souvent, son muscle OIG, la contraction était moins forte, et le muscle était visiblement moins douloureux au toucher.

Merci à sa propriétaire de me l’avoir confiée et de m’avoir autorisé à diffuser nos résultats.