EXPLICATIONS SUR LES SOINS

Pourquoi faire masser mon animal par un pro (alors que je peux le faire moi-même) ?

La question me semble légitime quand on ne connaît pas bien les tenants et aboutissants d’un massage… si le massage professionnel commence à être bien connu dans le monde du sport équestre de haut niveau, l’information n’est pas très répandue pour tous les autres propriétaires d’animaux :

Quel intérêt avez-vous à faire masser votre animal par un pro plutôt que de le faire vous-même ? Quels sont ses atouts ? Quelques éléments de réponse…

La question de la sensibilité tactile

Il est assez long d’acquérir une sensibilité tactile qui permet de détecter toutes les tensions, mêmes infimes, du cheval, et à plus forte raison du chien. Cette sensibilité s’acquiert au cours d’un entrainement rigoureux, notamment en multipliant les cas pour pouvoir les comparer, mais aussi en s’entrainant en même temps que d’autres personnes, pour comparer les ressentis.

Cette sensibilité est pourtant indispensable pour communiquer de manière juste avec les tissus de l’animal, c’est à dire recevoir correctement l’information de tension des tissus, sans créer d’inconfort chez l’animal, mais aussi détecter la réponse (ou la non-réponse) des tensions aux techniques utilisées.

Le choix des techniques

Un autre aspect important dans la prise en charge est d’utiliser les bonnes techniques, avec la bonne pression, au bon rythme, au bon endroit, et d’en changer au bon moment… c’est un apprentissage à faire : c’est ce qui fait la différence entre un amateur et un professionnel.

Prudence : certaines techniques ne doivent pas être appliquées sur certaines zones, ou pas à un certain moment, sous peine d’être délétères et de faire plus de mal que de bien…soyez très vigilent(e) aux réactions de votre animal si vous vous lancez (et exit les « fais un effort » et « arrête de faire semblant d’avoir mal » !).

L’analyse de l’animal

Enfin, un professionnel ne propose pas « juste un massage » mais une analyse complète de votre animal, de ses tensions, de son schéma corporel, dont le massage est (seulement) une partie : une connaissance de l’anatomie et de la biomécanique est indispensable. La capacité de détection de la non-possibilité de prise en charge de l’animal est l’autre grande différence.

Attention je ne dénigre pas pour autant « juste un massage », les objectifs ne sont pas les mêmes : c’est un joli moyen de créer un autre type de contact avec votre animal … mais tout comme il ne vous viendrait pas à l’idée de masser votre conjoint toutes les semaines à la place de son kiné, vous ne pouvez pas masser votre animal « comme un pro » 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.