poulain et jeune fille qui regardent un smartphone
Communiquer avec lui

Les 10 principes de l’apprentissage proposés par l’ISES

L’ISES a proposé une liste de 10 principes d’apprentissage à mettre en œuvre dans l’apprentissage de son cheval afin de l’optimiser. L’objectif général de ces principes est de favoriser les émotions positives, le bien-être et limiter les émotions négatives du cheval.

1. Travailler en respectant le comportement et les capacités cognitives du cheval

En premier lieu, afin de maximiser son bien-être, les besoins du cheval au quotidien doivent être respectés, notamment en termes d’alimentation, d’exercice et de contacts sociaux.

Il est également nécessaire de tenir compte à la fois de ses capacités sensorielles (qui diffèrent des nôtres), de ses capacités de mémoire (notamment en situation de stress), de ses émotions (limiter la soudaineté, favoriser la familiarité, la prévisibilité, la possibilité de contrôle) et de sa capacité d’apprentissage.

2. Appliquer correctement la théorie de l’apprentissage

Il est important de connaître les différentes théories d’apprentissage, non-associatif ou associatif. Pour ce dernier, il faut se focaliser sur le respect de la contiguïté temporelle et de la contingence, en préférant autant que possible l’utilisation de renforcements positifs (plus sécuritaires et plus éthiques).

3. Instaurer des signaux faciles à distinguer

Il est nécessaire d’utiliser des signaux clairs (auditifs, tactiles ou posturaux) et faciles à distinguer, et en parallèle d’être très vigilent aux signaux émis involontairement (particulièrement en renforcement négatif) ou incompatibles (mains qui freinent et jambes qui demandent le mouvement).

4. Façonner progressivement les réponses et les mouvements

Les demandes doivent être répétées plusieurs fois avant d’être acquises, lors de séances courtes, avec l’utilisation de renforcements, de préférence positifs (permanents en phase d’apprentissage puis aléatoirement en phase de maintien, ce qui donne de meilleurs résultats que le renforcement systématique lorsque le comportement est acquis).

5. Travailler les réponses une par une

L’objectif est de ne faire qu’une seule demande à la fois au cheval : chaque signal et sa réponse doivent être bien distinct (au début, ensuite ils peuvent être rapprochés).

6. Apprendre une réponse par signal

Il est important que les signaux ne soient pas ambigus, de fait : un signal donne une réponse, plusieurs signaux peuvent donner la même réponse (voix et aides par exemple), en revanche un signal ne doit pas donner lieu à différentes réponses.

7. Instaurer des habitudes

Lors de l’apprentissage, l’instauration des habitudes est rassurante et permet une optimisation de l’apprentissage, aussi, pour l’acquisition d’un comportement donné, il faut commencer par utiliser un seul signal, dans un seul lieu, avec la même personne qui utilise le même matériel, la généralisation pourra ensuite être travaillé pour chacun de ces éléments.

8. Rechercher la persistance des réponses

Il faut chercher à éviter la diminution des réponses à cause de l’habituation aux renforcements négatifs : le cheval doit persister dans le mouvement qui lui est demandé sans que l’on doive l’y maintenir.

9. Eviter et dissocier les réactions de fuite

Il est impératif, et éthique, de ne pas utiliser la peur ou la fuite dans l’apprentissage : elles nuisent au bien être, et à l’apprentissage, et peuvent même être à l’origine un comportement dangereux de la part du cheval.

10. Maintenir un niveau minimal d’excitation suffisant pour l’entrainement

Si le cheval doit être motivé, attentif, il doit rester relaxé, calme, sans stress.

Il s’agira donc de faire preuve de cohérence, de douceur et de bienveillance dans l’éducation de son partenaire équin.

Ces principes ont été mis en application par Olivier Puls (ENE) dans le cadre de la rééducation d’un cheval et d’une remise en confiance envers l’humain. Son comportement a été radicalement différent de ce qu’il était auparavant. Je vous conseille cette très jolie vidéo : il est très plaisant de voir que de grands écuyers appliquent ces principes et constatent qu’ils fonctionnent !


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *