• Pansage de cheval
    Communiquer avec lui

    Ne négligeons plus l’importance du pansage !

    Nous en parlions ici, il est important de créer un contexte positif si l’on souhaite développer une relation harmonieuse et heureuse pour chacun des membres du couple humain-équin. Le pansage est un moment, qui peut être quotidien pour certains, où il est très facile d’être à l’écoute du cheval et de lui apporter du confort, ou au contraire des désagréments plus ou moins importants. Dans un cas comme dans l’autre, le déroulé du pansage aura des répercussions sur la relation humain-cheval. Les faits Une étude a été menée afin de comprendre l’importance du rôle du pansage pour les cavaliers, et le ressenti des chevaux. Les faits sont assez éloquents : 5%…

  • anthropomorphisme
    Découvrir son intelligence

    Qu’est ce que l’anthropomorphisme et en quoi est-ce un problème ?

    Quelques définitions pour commencer… L’anthropomorphisme C’est une attitude humaine qui consiste à attribuer à un animal des réflexions ou comportements humains (entre autres), ce qui est problématique voire grave quand cette interprétation abusive est faite aux dépends de l’animal, et impacte négativement son bien-être. La différence entre comportement indésirable et trouble du comportement : Un comportement indésirable est un comportement normal, fonctionnel du cheval, un composant naturel de son éthogramme (= la liste de ses comportements naturels, « de base »), qui n’est pas souhaité par son propriétaire ou son cavalier. Il faut le dissocier d’un trouble du comportement qui, quant à lui, est un comportement anormal du cheval au vu de son…

  • cheval qui galope
    Comprendre ses émotions

    Un contexte propice à une belle relation avec son cheval

    Plusieurs composantes peuvent permettre d’établir une relation positive avec son partenaire équin. Le fait de favoriser les émotions positives dans la relation, et donc d’éviter au maximum les expériences aversives, et lui donner la possibilité de faire des choix, en font partie. Favoriser les émotions positives Une bonne relation se construit au quotidien, sur la base d’interactions positives. De fait il est important de les favoriser au maximum, et de compenser les interactions négatives inévitables (vermifuges, vaccins) par des interactions positives (distribution de nourriture, grattage aux endroits appréciés…) Au pansage par exemple, un ressenti émotionnel négatif très fort peut être observé : menaces, contractions. Il est important d’être attentif à son…

  • femme et cheval au coucher de soleil
    Communiquer avec lui

    Et l’apprentissage de l’humain dans tout ça ?

    Tout au long de sa vie, le cheval va apprendre à connaître l’être humain grâce ou à cause des interactions qu’il aura avec lui. Les interactions (amicales ou agressives) avec les personnes qui s’occupent du cheval sont généralisées aux personnes inconnues, donnant ainsi un bon indicateur de la perception de l’humain par le cheval. Cette succession d’interactions (avec une connotation globale positive ou négative), cumulée à ses conditions de vie et à son état physiologique, entraînera une potentielle recherche du contact de l’humain ou au contraire une fuite et/ou une agressivité. L’humain : des compétences à acquérir Si l’humain fournit au cheval captif des ressources dont il n’est pas assuré de…

  • cheval dans le brouillard avec couverture
    Communiquer avec lui

    Veut-il vraiment sa couverture ? Posez-lui la question !

    Dans cet article je vous expliquais la manière dont le cheval résiste au froid, et à quel moment on peut supposer qu’il n’y arrive plus, en fonction des données scientifiques dont on dispose actuellement sur les chevaux. Problème : chaque individu est unique, et peut être que votre cheval est un grand frileux, ou qu’il a tout le temps chaud ! Aussi, pour savoir s’il a froid, s’il veut sa couverture…pourquoi ne pas, tout simplement, lui poser la question ? C’est ce qu’a fait une équipe de chercheurs Norvégiens, en apprenant à 23 chevaux à exprimer leur souhait d’être couvert ou pas. Présentation de cette (génialissime !)  méthode tout à fait reproductible avec vos…

  • Communiquer avec lui

    Cheval et renforcement positif

    Dans le cadre de l’éducation du cheval, si l’humain a recours au renforcement négatif de manière exclusive, le cheval fait preuve de réactions émotionnelles exacerbées avant le début de la séance suivante. De plus ces méthodes d’entrainement peuvent être un facteur potentiel de mal être. Dans le milieu équestre et plus particulièrement l’équitation, l’éducation du cheval est généralement basée sur l’utilisation du renforcement négatif. Or, bien pratiqué, le renforcement positif est très efficace avec les chevaux (comme pour les animaux de cirque ou de zoo), et permet d’ajouter une dimension positive dans la relation à l’humain et à l’entrainement. De plus le renforcement positif est un excellent moyen pour motiver…

  • femme et poney
    Communiquer avec lui

    Un contexte optimal pour les apprentissages

    Le cheval apprend tout au long de sa vie, notamment au contact de l’humain. La bonne connaissance de ses capacités d’apprentissages permet de les respecter et d’adapter ses méthodes éducatives à son cheval. La création d’un contexte optimal pour l’apprentissage du cheval permet de faciliter sa compréhension mais aussi d’augmenter sa motivation à apprendre de nouvelles choses avec son bipède. Quel que soit le type d’apprentissage envisagé, certains éléments doivent être maîtrisés pour optimiser l’apprentissage du cheval. Même s’ils paraissent tous évident à la lecture, il est parfois difficile de les avoir à l’esprit « dans le feu de l’action » Respect de ses limites Il est important de connaître les limites…

  • poulain et jeune fille qui regardent un smartphone
    Communiquer avec lui

    Les 10 principes de l’apprentissage proposés par l’ISES

    L’ISES a proposé une liste de 10 principes d’apprentissage à mettre en œuvre dans l’apprentissage de son cheval afin de l’optimiser. L’objectif général de ces principes est de favoriser les émotions positives, le bien-être et limiter les émotions négatives du cheval. 1. Travailler en respectant le comportement et les capacités cognitives du cheval En premier lieu, afin de maximiser son bien-être, les besoins du cheval au quotidien doivent être respectés, notamment en termes d’alimentation, d’exercice et de contacts sociaux. Il est également nécessaire de tenir compte à la fois de ses capacités sensorielles (qui diffèrent des nôtres), de ses capacités de mémoire (notamment en situation de stress), de ses émotions (limiter…

  • jeune femme et chevaux dans un pré
    Comprendre ses émotions

    Le tempérament du cheval

    Le tempérament, c’est quoi ? Le tempérament d’un cheval est son caractère inné : un ensemble de traits comportementaux stables dans le temps et entre situations similaires. Le tempérament peut être caractérisé par cinq types de traits, indépendants les uns des autres : L’émotivité: la prédisposition à montrer des réactions de peur face à la soudaineté ou la nouveauté, La grégarité: la difficulté à se séparer de ses congénères, L’activité locomotrice: la spontanéité du mouvement, La réactivité vis-à-vis des humains: la recherche ou la fuite du contact, La sensibilité sensorielle: la prédisposition à réagir à des stimulus.   Le tempérament, ça évolue ? Le tempérament du cheval est influencé d’une part par sa génétique (race,…