jeune femme et chevaux dans un pré
Comprendre ses émotions

Le tempérament du cheval

Le tempérament, c’est quoi ?

Le tempérament d’un cheval est son caractère inné : un ensemble de traits comportementaux stables dans le temps et entre situations similaires. Le tempérament peut être caractérisé par cinq types de traits, indépendants les uns des autres :

  • L’émotivité: la prédisposition à montrer des réactions de peur face à la soudaineté ou la nouveauté,
  • La grégarité: la difficulté à se séparer de ses congénères,
  • L’activité locomotrice: la spontanéité du mouvement,
  • La réactivité vis-à-vis des humains: la recherche ou la fuite du contact,
  • La sensibilité sensorielle: la prédisposition à réagir à des stimulus.

 

Le tempérament, ça évolue ?

Le tempérament du cheval est influencé d’une part par sa génétique (race, parents), son âge, son sexe, et d’autre part par son environnement incluant le comportement de sa mère, son mode de vie, ses expériences avec les humains (périodes sensibles comme le sevrage ou le débourrage) : le tout forme la personnalité du cheval.

> Les différences individuelles en termes de traits de tempérament se stabilisent après 8 mois, au moins jusqu’à 3 ans.

 

Quel est le meilleur tempérament ?

Chaque type de tempérament montre des prédispositions que ce soit en termes d’utilisation ou de réceptivité à différentes méthodes d’apprentissage. La sélection d’un tempérament adapté à l’utilisation prévue du cheval permet d’augmenter les possibilités d’une relation harmonieuse et d’une utilisation facilitée.

Il n’y a pas de mauvais ou de bon tempérament : tout dépend de l’utilisation que l’on souhaite faire du cheval, par exemple, un cheval ayant une forte activité locomotrice sera apprécié comme cheval de compétition de dressage de haut niveau, et le sera moins pour un cheval destiné à quelques balades dans le mois.

> Pour simplifier, on peut estimer qu’un cheval présentant des traits peu marqués dans chacune des catégories ci-dessus sera potentiellement plus adapté à un humain débutant ou à une utilisation loisir, tandis qu’un cheval ayant des traits davantage marqués sera probablement plus adapté à un humain confirmé ou à une utilisation sportive.

 

Le tempérament, ça se mesure?

Le tempérament peut être mesuré par des tests qui ont été mis en place par l’IFCE : par exemple, pour mesurer l’émotivité on ouvre un parapluie devant le cheval et on mesure jusqu’où il s’éloigne, et on compare ensuite cette donnée avec celles des autres chevaux… plus d’infos dans les liens en source.

 


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *